Rémunération d’agent immobilier : guide pratique

agent immobilier

Publié le : 20 octobre 20236 mins de lecture

Les courtiers immobiliers gèrent les transactions immobilières (location ou vente) et agissent comme intermédiaires entre les propriétaires et les acheteurs ou les locataires. Mais à quel salaire d’un agent immobilier par mois peut-il s’attendre ? Avec des dizaines de YouTubers et d’Instagrammers qui vous livrent leurs secrets pour réussir dans l’immobilier, embaucher un agent doit vous paraître incroyable. Mais l’image d’agents immobiliers montrant des villas de luxe dans des voitures de luxe, toute la journée pour de gros salaires n’est qu’un cliché. La rémunération et le quotidien de ce métier font une grande différence, surtout lorsque l’agent est autonome.

Les frais d’agent immobilier : que dit la loi ?

Le secteur immobilier est réglementé par la loi. Ce cadre législatif de base réglemente les conditions des activités transactionnelles liées aux immeubles et aux actifs commerciaux : location immobiliers, location-gérance et transactions.

La loi réglemente le secteur de l’immobilier tes que les agents immobiliers, les administrateurs de biens ou les agents immobiliers, et leur impose notamment de disposer d’une sécurité financière suffisante et de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle.

Elle stipule également que les agents immobiliers doivent pouvoir justifier d’une autorisation, qui est un contrat bilatéral entre le propriétaire et l’agent qui constitue la première étape d’une future transaction. Ainsi, les professionnels peuvent mettre le bien sur le marché et trouver un acquéreur.

Ce document formalise le rapport entre le vendeur et son agent immobilier ; il contient aussi tous les détails de base de la vente, tels que le prix demandé, le type de licence (exclusive, simple, semi-exclusive), salaire moyen agent immobilier et les frais d’agence.

Quel est le moyen d’un salaire des agents immobiliers autonome ?

Combien gagne un agent immobilier ? Le salaire des agents immobiliers autonomes est régi par la loi qui distingue les activités de location de biens immobiliers et de vente. Lorsqu’il réalise une vente, l’agent immobilier autonome n’est payé que s’il parvient à conclure l’affaire. Sa commission est généralement comprise entre 3 % et 8 % du prix de vente.

Même s’il travaille pour une agence, les agents immobiliers indépendants ne sont pas rémunérés. Il perçoit un pourcentage des rémunérations d’agence commerciale. Généralement, cela représente 40 % à 60 % des frais. Le même système s’applique à tous les réseaux autonomes, mais la rémunération n’est pas la même partout.

Il existe des agents immobiliers qui perçoivent un salaire fixe en plus des incitations à la vente, mais cela dessiné une minorité.

La commission d’un agent immobilier : comment le calculer ?

Quand on parle de frais d’agence immobilière, on pense immédiatement aux commissions versées aux agents immobiliers commissionnés. Or, ces frais remplissent une double fonction : à la fois rémunérer les professionnels en charge de la vente et soutenir l’agence immobilière.

Les honoraires doivent être nommés ainsi et contribueront donc à couvrir les charges courantes de l’agence, y compris les salaires moyens agent immobilier et des frais fixes importants, l’agence s’appuyant généralement sur un réseau de franchises, ainsi que la rémunération des professionnels chargés de la vente (expertise, accès à, signature chez un notaire, négociation).

Les frais d’agence varient considérablement, allant de 3 % à 10 % du prix d’un bien, avec une moyenne nationale d’environ 5 %. Les frais sont généralement moins élevés : le pourcentage appliqué est de plus en plus bas en raison du prix de vente plus élevé attendu.

Cela ne signifie pas pour autant qu’il sera payé beaucoup moins qu’un agent du centre-ville. En effet, le marché urbain est saturé et la concurrence est féroce. Il est donc rarement signé, d’autant plus que les commissions demandées sont très élevées. Lorsque la valeur des propriétés augmente, le pourcentage affecté diminue généralement. Cependant, le marché du luxe est le marché le plus rentable.

Lors d’un achat immobilier, qui paie les frais d’agence ?

Les agents immobiliers ne reçoivent des honoraires qu’après la conclusion de la vente avec une notarisation. Généralement, les frais de courtage sont payés par le vendeur, ce qui semble logique puisqu’il recherche les services d’un professionnel pour l’aider à vendre sa propriété. Cependant, ils sont possibles lorsque deux autres situations sont précisées dans la procuration : les honoraires payés par l’acheteur et le partage des frais entre le vendeur et l’acheteur.

Si les frais d’agence sont de même à la charge de l’acheteur, l’annonce doit le mentionner clairement. Le vendeur recevra toujours les mêmes ventes nettes, que les frais soient payés par le vendeur ou par l’acheteur. En revanche, le coût d’acquisition pour l’acheteur sera différent.

Si les frais d’agence sont autant à la charge du vendeur, et les frais de notaire seront calculés sur la base du prix de vente de HAI (y compris les frais d’agence), la base de calcul est donc plus large. Si l’acheteur supporte la rémunération de l’agent, les frais de notaire seront calculés sur le montant net du vendeur.

Les frais d’agence sont un coût énorme, principalement pour le vendeur, même s’il n’y a aucune obligation à cet égard. S’ils peuvent faire l’objet de négociations, celles-ci seront toujours marginales et réservées aux objets de grande valeur, plus faciles également dans les zones tendues où il y a plus d’acheteurs que de vendeurs.

Plan du site