Quelle orientation après le baccalauréat ?

Encore peu d’étudiants se rendent compte du revirement de la vie qu’ils auront après l’obtention de leur premier grade universitaire. D’ailleurs, ils s’avèrent être encore moins concernés lorsqu’il s’agit de leur choix de série au baccalauréat. Pourtant, un mauvais choix de parcours universitaires entraîne soit un non-épanouissement dans le milieu professionnel, soit un abandon des études. De ce fait, le fait de consulter un(e) conseiller(e) en orientation universitaire est une étape importante avant de choisir sa filière d’études supérieures. Cet expert aidera l’étudiant(e) à reconnaître ses propres compétences et les métiers qui en sont adaptés. Le but est de faciliter leur choix.

Pourquoi choisir le secteur du commerce? 

L’effervescence de l’entrepreneuriat conduit les jeunes à promouvoir davantage le secteur du commerce. D’ailleurs, la création des microentreprises ont pris une hausse d’environ 17% en 2018. C’est un pourcentage prouvant la quête d’indépendance des jeunes, en termes d’activité professionnelle, exhortant de la gestion de l’entreprise. Seulement, ce parcours requiert de la part des étudiants une bonne maîtrise des matières scientifiques, plus précisément des mathématiques. De plus, cette matière est la base même du parcours car le manager ou le comptable aura pour rôle de jongler entre les chiffres d’affaires et les meilleures stratégies pour les booster.

Une bonne maîtrise des mathématiques n’insinue pas forcément que seuls les étudiants ayant obtenu une série scientifique au baccalauréat seront privilégiés dans ce domaine. Au contraire, cela suggère que toutes les séries (S, ES, STMG) à l’exception de la série littéraire peuvent avoir la chance de suivre des études dans les facultés universitaires de gestion ou d’économie, voire même dans les écoles de commerce. Malheureusement, ces écoles s’avèrent être couteuses car les frais de scolarité varient entre 15.000 € à 50.000 €. Cependant, l’État peut octroyer une bourse d’études ou une aide pour les étudiants les plus méritants. D’ailleurs, il est possible d’aller dans une faculté de gestion (ce qui est plus difficile) et ensuite obtenir un MBA dans une école de commerce réputée de votre choix. Consultez un site comme www.cap-enseignement-superieur.fr pour avoir plus d’information sur le sujet.

Pourquoi les disciplines de la science sociale sont-elles passionnantes?

Considérées comme purement théoriques, les filières de la science sociale (sociologie, anthropologie, etc) se font de moins en moins côtoyées. Seulement, les disciplines de la science sociale deviennent de plus en plus spécialisées, ce qui les rendent plus pragmatiques et utiles. A titre d’exemple, vous aurez comme option l’anthropologie appliquée au développement. La science sociale requiert de la part des étudiants une grande passion sur les interrogations de la vie sociétale.

Comme le nom de la filière l’indique « science sociale », la série au baccalauréat adaptée sera “l’économie sociale”. Nonobstant, il est possible que des étudiants en S, STMG voire même en L peuvent intégrer cette grande branche à condition que les étudiants concernés aient de bonnes notes en Histoire-Géographie et en Philosophie. Il faut noter également qu’il n’existe encore pas d’écoles spécialisées en science sociale et que les concours dans les universités deviennent de plus en plus rudes. A titre d’infos, malgré le fait que les matières principales en science sociale soient plutôt qualitatives, cela ne prive guère l’étudiant des statistiques et des probabilités.

Pourquoi le milieu médical est-il intéressant ?

Le métier d’infirmier est devenu de plus en plus convoité car il permet d’accéder au milieu médical en seulement 3 ans, au lieu de 8 ans pour les médecins. A priori, ce métier rassemble des personnes attentionnées et toujours à l’écoute des autres (les patients). D’ailleurs, ils ont pour tâche de « prendre soin », au sens propre, de ces derniers. Par ailleurs, cette qualité ne suffit pas pour choisir la filière paramédical car il faudrait que l’étudiant soit en série S et que celui-ci soit extrêmement vigoureux en biologie humaine. Il est important de noter que le métier d’infirmier ne stagne pas car les infirmiers peuvent construire un plan de carrière en se spécialisant en anesthésiologie, en puériculture ou en tant qu’infirmier de bloc opératoire.

Le métier de médecin est également intéressant malgré le fait qu’il soit plus difficile à accomplir. Un médecin généraliste devra faire au moins 8 ans d’étude pour obtenir un diplôme. Ensuite, s’ils le souhaitent, les médecins peuvent se spécialiser en cardiologie, en pédiatrie, en traumatologie, etc. Cependant, il est nécessaire de noter que l’entrée en PACES (1ère année de médecine) se fait par sélection de dossier et que le grand concours se fait au niveau du passage de la L1 en L2. C’est un grand challenge pour faire le serment d’Hippocrate.

Conseils 

Il est important que les étudiants fassent leur propre choix, en termes d’étude supérieur, sans être influencés par les autres et sans que les parents interviennent. Cependant, quelques conseils ne feront que les motiver davantage dans leur carrière envisagée. D’ailleurs, l’orientation universitaire devient de plus en plus obligatoire car l’épanouissement futur (dans le milieu professionnel ou lors de ses études universitaires) de l’étudiant en dépend. Également, l’orientation en étude supérieure aide les jeunes à étudier pour avoir accès au marché du travail et afin d’éluder un taux de chômage élevé.