L’isolation par l’extérieur : Comment ça fonctionne et quand l’envisager

L'isolation par l'extérieur

Publié le : 13 septembre 20237 mins de lecture

Avec l’importance des impératifs écologiques, l’efficacité énergétique des bâtiments est plus que jamais une donnée essentielle. Pour réussir à réduire votre consommation d’électricité, une parfaite isolation de votre logement est indispensable. Dans ce but, l’isolation par l’extérieur est à ce jour l’un des moyens les plus efficaces pour améliorer les performances énergétiques d’une maison. Nous verrons ici quels sont les principes de ce type d’isolation, comment la mettre en place et dans quelles situations l’envisager en priorité.

Les grands principes de l’isolation par l’extérieur

L’isolation par l’extérieur ou ITE désigne les différentes techniques d’isolation se rapportant à la façade d’une maison. Ces méthodes vont permettre de réduire très fortement les transferts thermiques pouvant survenir entre les murs et l’intérieur du logement, évitant ainsi les déperditions de chaleur. Pour cela, les murs extérieurs vont être enveloppés à l’aide d’une couche d’isolant faisant office de barrière thermique. Pour réaliser l’ITE d’un bâtiment, plusieurs composantes sont employées. L’isolant thermique constitue le matériau de base de cette opération. Plusieurs options sont possibles, à déterminer en fonction de votre budget et de votre préférence. On peut citer parmi les plus utilisés en France la laine minérale, la mousse rigide, le polystyrène expansé ou encore le polyuréthane. Le maintien de l’isolant se fera à l’aide d’attaches et de fixations spéciales, mécaniques ou adhésives, à choisir selon le type d’isolant retenu et la surface du mur à traiter. Une fois l’isolant posé, il est possible de passer aux finitions, soit pour protéger la façade, soit dans un souci esthétique. Ces finitions incluent notamment les crépis, les bardages, les enduits ainsi que les parements en pierre. Ce mode d’isolation s’avère très intéressant en raison de son retour sur investissement important. Le coût de l’isolation va pouvoir être compensé avec le temps grâce aux économies d’énergie réalisées pour le chauffage ou la climatisation du bâtiment. Ces travaux demandent cependant une vraie réflexion en amont, avec une expertise technique nécessaire, de même qu’un permis pour les bâtiments historiques ou classés. La modification inévitable de l’aspect extérieur est un autre point majeur à considérer avant de se lancer dans une ITE. Pour en apprendre plus sur le fonctionnement de l’isolation thermique par l’extérieur, vous pourrez consulter ce site spécialisé.

La solution idéale pour une efficacité énergétique totale

La création d’une barrière thermique efficace via l’isolation vous permettra de profiter d’un environnement intérieur plus confortable au quotidien. Ce processus peut être réalisé par un artisan ou une société spécialisée en suivant quatre étapes. La préparation de la surface extérieure est tout d’abord indispensable. Elle assure d’avoir une base optimale pour venir apposer l’isolant grâce à des fixations adaptées. Pour garantir la continuité thermique, des joints et des raccords vont donner son étanchéité à la structure. Enfin, un revêtement supplémentaire pourra être ajouté. Outre l’amélioration de l’efficacité énergétique et la diminution des factures d’électricité qui en découle, l’ITE est une option attractive pour plusieurs raisons. Sur le plan du confort, une meilleure isolation des murs va limiter les écarts de température avec l’extérieur et les courants d’air ressentis dans la maison. Cette technique assure en outre une protection complète de la façade, aussi bien contre les intempéries et les infiltrations que contre les dégâts causés par le gel. En éliminant les ponts thermiques et en modernisant l’apparence extérieure d’un bâtiment, il est possible également d’en augmenter la valeur à la revente.

Les cas de figure dans lesquels isoler par l’extérieur

Avoir recours à l’ITE pour un bâtiment ou un logement est une solution polyvalente qui ne manque pas d’atouts. Il est possible de l’envisager dans des situations diverses, tenant lieu à la fois de l’état du bâtiment et des objectifs visés par le propriétaire. Pour les bâtiments anciens (construits avant la mise en place des normes énergétiques actuelles), l’isolation par l’extérieur peut intervenir dans un but de réhabilitation. Avec cette méthode, il est possible d’améliorer de manière considérable l’efficacité thermique des lieux. Dans le même temps, il ne sera pas nécessaire d’intervenir dans le bâtiment directement, ce qui permet à la fois de ne pas diminuer l’espace intérieur et de ne pas modifier son esthétique. Pour les bâtiments neufs, il est très intéressant d’intégrer l’ITE dès la construction. Avec une approche de ce type, des performances thermiques de haut niveau pourront être atteintes. L’excellence énergétique d’un bâtiment constitue un argument de poids pour les futurs propriétaires ou locataires. Dans le cadre d’une rénovation d’ampleur, l’ITE peut poursuivre un double objectif, à savoir améliorer l’efficacité énergétique mais aussi moderniser la façade. Le plus souvent, l’isolation thermique par l’extérieur va être menée à bien pour réaliser des économies d’énergie sur le long terme. Cette démarche aux vertus éco-responsables peut être initiée selon le souhait du propriétaire ou bien pour se conformer à de nouvelles réglementations en vigueur. La réduction des pertes de chaleur à la saison hivernale et la diminution des températures excessives l’été permettront de ne plus être dépendant des système de chauffage et de climatisation. Il en résulte un meilleur confort intérieur, avec des variations thermiques moindres, des factures énergétiques allégées et un impact carbone allégé. Pour toutes ces raisons, l’ITE s’apparente désormais à une solution incontournable pour moderniser les bâtiments, diminuer les coûts énergétiques et contribuer à la préservation de l’environnement.

Plan du site