L’immatriculation d’un véhicule étranger en France : les délais

immatriculation véhicule

Publié le : 20 octobre 20235 mins de lecture

Vous venez d’acheter l’auto de vos rêves, mais à l’étranger. Vous retournez ensuite en France, puis, il vous reste une étape essentielle pour la conduire sans soucis : l’immatriculation de voiture etrangere. Bien souvent, beaucoup de conducteurs se plaignent du délai que la demande engendre, en plus des démarches administratives à suivre pour avoir la certification d’immatriculation. Mais cela prend-il combien de temps exactement ?

 

Quel délai pour faire une certification d’immatriculation ?

 

Avant tout, à compter de sa date d’achat, vous aurez 1 mois pour réaliser les démarches pour immatriculer un véhicule étranger en france. Une demande d’immatriculation d’une auto d’occasion ou neuve se réalise uniquement sur un site dédié. Vous n’avez plus besoin dans ce cas d’aller à la Préfecture. Vous pourrez recevoir le certificat d’immatriculation (ou carte grise) chez vous directement. En attendant, il vous faut imprimer le certificat provisoire d’immatriculation, car il vous permettra de circuler durant 1 mois. En revanche, selon les experts, le délai moyen pour traiter la demande d’un certificat d’immatriculation pour voiture importée est de 10 semaines actuellement. Ce qui est assez énorme. En effet, il s’agit d’une démarche assez compliquée et non un simple changement du titulaire. Il n’empêche, la demande prend 3 semaines habituellement. L’attente est alors multipliée. D’autant plus qu’il s’agit d’un délai moyen. Quelques automobilistes ont même rapporté ne pas avoir reçu de nouvelles alors que l’immatriculation à titre provisoire était en train d’expirer. Donc certains délais peuvent dépasser les 3 mois. Pour plus de détails, cliquez sur immatriculationcartegrise.fr

 

Faut-il passer par l’organisme dédié ou par un prestataire pour avoir un délai raisonnable ?

 

Un dossier traînant à l’organisation n’est pas rare malheureusement. Dans plusieurs cas de figure, recourir à un prestataire habilité permettra d’accélérer les points. Concernant la carte grise d’une voiture importée, c’est assez compliqué. Effectivement, l’organisation devra avant tout viser les dossiers qui sont soumis par les experts pour donner une approbation définitive. Choisir un prestataire privé de carte grise véhicule étranger n’est pas alors une garantie. Par contre, confier votre dossier à un vrai expert de la carte grise apporte un gros avantage. À noter que la complétude du dossier sera bien vérifiée avant sa soumission. Vous allez ainsi éviter certains délais supplémentaires s’il y a une pièce manquante ou problématique. Les démarches pour obtenir le certificat d’immatriculation pouvant être assez longues, la carte provisoire va être délivrée en attente de la réception de la carte définitive. Le certificat provisoire vous assurera de disposer du temps utile pour immatriculer dans certains délais impartis l’auto étrangère. Pour en tirer bénéfice, il est seulement indispensable de fournir une carte grise de la voiture achetée à l’étranger et le certificat de cession ou la facture d’achat.

 

Quels risques présente l’immatriculation des voitures neuves importées ?

 

Effectivement, ces difficultés de retard représentent un souci pour les propriétaires de voiture récemment importée. Mais tous ceux qui ont acquis un véhicule neuf font face à certains risques assez importants qu’une petite nuisance. Effectivement, les nouvelles autos importées seront soumises prochainement à un malus écologique. À noter que c’est la date d’immatriculation qui est considérée pour calculer les taxes, et non celle d’une simple demande, ces automobilistes peuvent payer des centaines, voire des milliers d’euros en plus. Par ailleurs, il y a le cas des voitures qui ne sont pas du tout conformes à la norme indiquée. Effectivement, le fait d’immatriculer une voiture etrangere appartenant à cette catégorie sera interdit en principe à partir de l’année qui vienne. Les propriétaires de telles voitures pourraient alors refuser le dossier alors que tout a été soumis avant la date limite. Pour cette raison, la fédération de l’automobile vient en négociation avec les responsables pour remédier avant tout à ces retards, afin que le calcul des taxes des dossiers se réalise sur la base de la date de remise et non du traitement.

Plan du site