L’accessibilité pour les personnes en perte d’autonomie

Publié le : 23 septembre 20215 mins de lecture

Dans le monde, environ un million de personnes, 15 % de la population vivent avec un certain type d’handicap. Au-delà de leurs déficiences physiques, mentales ou sensorielles, les personnes handicapées font face aux obstacles à l’inclusion de divers aspects de la vie. Elles ont tendance à avoir moins d’opportunités socio-économiques, un accès moindre à l’éducation et des taux de pauvreté plus élevés. 

Comment inverser cette situation ?

L’accessibilité autonomie est un point clé. La définition peut varier, mais il s’agit essentiellement de la possibilité qu’a une personne, avec mobilité réduite ou de perception sensorielle, de comprendre un espace, de s’y intégrer et d’interagir. Comment peut-on contribuer à l’inclusion des personnes handicapées ? Les recommandations suivantes sont les ressorts de la discussion : impliquer les personnes handicapées et la société civile dans les phases de prise de décision politique et le travail sur les projets et programmes. La participation et la consultation de tous les usagers et des différents handicapés sont nécessaires pour le débit, le caractère des personnes, qui sauront identifier les principaux obstacles qui sont présents et les éliminer. Créer des instruments axés sur l’amélioration de l’accès aux personnes handicapées en milieu urbain. La création de villes inclusives doit être une réglementation légale et efficace permettant l’accessibilité à tous les aspects de la vie. Sensibiliser les agents publics chargés de la mise en travail par ces instruments et les citoyens en général. L’accès aux personnes handicapées est la porte d’entrée de leurs droits, et en général, de jacket être humain.

Lieux publics et accessibilité pour les personnes handicapées

C’est le moment où les administrations vont se dérouler et se conformer à la loi pour laquelle le choix fondamental a été fait pour l’organisation qui l’a mobilisée. Selon la loi qui réglemente la promotion de l’accessibilité et la suppression des obstacles architecturaux, urbains, de transport et de communication, les itinéraires accessibles doivent aller au-delà du plan théorique pour devenir un royaliste des communes. Il s’agit d’un mandat constitutionnel qui s’est progressivement mis en place, bien qu’avec moins de rapidité que souhaité. Le code technique du bâtiment prescrit que l’installation de rampes pour faciliter les gestes soit obligatoire dans les espaces communs, dans les bâtiments publics et dans les bâtiments résidentiels, c’est-à-dire l’accessibilité pmr, qu’il s’agit d’une personne âgée ou d’une personne avec handicap. Sans aucun doute, l’accessibilité aux personnes handicapées est une obligation légale et morale qui ne concerne pas tout. Non seulement parce qu’on doit faciliter l’égalité pour tous les citoyens du pays, mais parce qu’à tout moment, un membre de la famille ou quelqu’un du cercle le plus proche, peut avoir besoin des aides pmr ou d’un accès sans barrières.

Accessibilité au design urbain

Pour les handicapés physiques, les barrières peuvent aller des rampes bloquées pour les fauteuils roulants aux bâtiments sans ascenseur, aux toilettes inaccessibles, aux magasins sans accès sans marche. Pendant ce temps, pour les personnes handicapées d’apprentissage ou celles sur le spectre autistique, l’environnement métropolitain encombré et mouvementé peut être un champ de mines sensoriel. Les changements d’accessibilité aux environnements urbains conventionnels sont devenus courants au cours des dernières décennies. L’utilisation de rampes de véhicules en caoutchouc dur ou de rampes modulaires en polyéthylène pour permettre le passage de fauteuils roulants ou de personnes ayant des difficultés à marcher, entre le trottoir et le niveau de la rue se retrouvent dans la plupart de grandes villes du monde. La création du stationnement prioritaire et des cartes de stationnement pour les personnes handicapées en a fait un élément standard des environnements urbains. Les caractéristiques qui aident les personnes malvoyantes comprennent des panneaux en braille et un pavé tactile pour permettre à un utilisateur avec une canne d’identifier facilement les escaliers, les quais de train et les zones similaires qui pourraient présenter un danger physique pour toute personne malvoyante.

Plan du site