Comment utiliser les cymbales tibétaines ?

cymbales tibétaines

Publié le : 20 octobre 20236 mins de lecture

Le son inoffensif des Tingshas tibétains est léger et apaisant pour l’oreille. Ces cymbales, dont le nom signifie « son métallique qui sonne » et « sha » lorsqu’il est prononcé suspendu, visent à rappeler à l’auditeur ses priorités dans la vie. Ils amènent également l’auditeur à réfléchir à qui il est et pourquoi il est important de le faire. Lors des fêtes bouddhistes et des prières, les bouddhistes utilisent des objets rituels spécifiques qui incluent les bols chantants. Mais comment utiliser les cymbales tibétaines ?

Cymbales tibétaines : pour quels usages ?

Dans la mise en pratique du yoga, on utilise souvent les tingsha. Ils peuvent aussi être utilisés comme thérapie sonore et traitements énergétiques alternatifs. Semblables aux bols de cristal ou aux bols au design tibétain, les cymbales tibétaines sont utilisées lors de méditations, de soins sonores ou de massages. De plus, ils aident à nettoyer différentes zones en chassant les énergies négatives ou faibles. Ils peuvent même être utilisés pour désinfecter différents espaces en supprimant les vibrations indésirables. Ils aident à rééquilibrer l’énergie de l’esprit et du corps en équilibrant les vibrations dans le corps et l’esprit. Les gens associent les bols tibétains aux tingshas pour créer un environnement énergétique propice à la méditation. Pour les enfants, dans une salle de classe, à la maison ou dans un espace public de loisirs, les cymbales tibétaines sont très efficaces pour attirer l’attention. Par exemple, pour signaler le début et la fin d’une activité.

En ce qui concerne un instrument de musique : le tingsha est un instrument très intéressant qui se marie bien avec de nombreux autres instruments grâce à ses sons clairs.

Avant et après une période de travail ou d’étude intense, il est efficace pour encourager l’esprit à se concentrer.

Les cymbales tibétaines : Comment sont-elles conçues ?

Les cymbales tibétaines sont traditionnellement fabriquées à la main par des artisans utilisant du sable humide pour créer le moule, puis le faisant cuire sur du charbon de bois. En fait, une fois moulés, ils sont façonnés en paires assorties par des artistes qui martèlent leurs bords extérieurs. Ces artisans travaillent dur pour créer des formes et des sons uniques sur chaque paire de cymbales en utilisant des motifs traditionnels. Les bols en métal utilisent la vibration d’au moins sept planètes et les sept principaux centres d’énergie pour se former. De plus, certains bols contiennent jusqu’à douze métaux. Ils combinent la puissance harmonique de ces métaux afin de s’accorder aux différentes vibrations sonores. Ces bols permettent aux gens de se connecter à leur être le plus profond ; ils sont un voyage dans la relaxation de la matière.

Comment choisir ses tingshas ?

Il n’y a pas de méthode standard pour choisir les tingshas que vous souhaitez acheter. C’est entièrement à l’acheteur, en fonction de leur destination. Le choix de vos cymbales tibétaines nécessite de tenir compte de trois facteurs clés : la qualité sonore, le design et enfin le prix.

Si vous voulez un bel élément de décoration, leur design sera probablement le facteur décisif. La première chose à considérer pour déterminer s’ils ont une bonne qualité audio est leur durée. Plus ils sont de meilleure qualité, plus le son est long. Alors que certaines personnes préfèrent que leur sonorité présente une certaine vrille, d’autres la préfèrent si elle est tout à fait linéaire.

Finalement, c’est votre budget qui mettra un terme à la moyenne de vos options.

Les qualités des nombreuses tingshas qui vous sont proposées sont : les plus petits tingshas en cuir ; les tingshas moyens en cuir teintés d’une teinte sombre ; les tingshas cinq et sept métaux ; les tingshas pleine lune.

Il est évident que c’est ce facteur de qualité qui conditionne le coût de chacun d’entre eux.

Cymbales tibétaines : utilisation et signification

Il y a deux méthodes pour produire le son des tinghas. Avec une cymbale dans chaque main, saisissez la corde en cuir entre l’index et le pouce au sommet du dôme. Une autre méthode est celle qui vise à tenir les deux cymbales en position horizontale et à taper le bord de l’une avec l’autre. Ou au contraire, on peut aussi tenir les tingshas tibétaines de façon verticale et les placer côte a côte comme le ferait un percussionniste d’orchestre. Dans ce cas, on a un son plus fort et plus clair.

 

Le tingsha a deux types distincts de cymbales tibétaines. Un avec un motif de dragon, souvent représenté en tant que maître du temps, qui contrôle les vents et les marées. L’autre type de cymbale est symbolisé par le phénix et contrôle les bruits et la pluie. Le Tingsha aux motifs tibétains est un symbole universel de vérité et de libération. Ses motifs affichent des thèmes universels tels que la spiritualité, le silence et la terre mère. Il illustre également des concepts tels que la sagesse, la libération du corps des attaches matérielles, l’élévation spirituelle obtenue grâce à la pratique des enseignements du Tibet et la fertilité. Le Tingsha aux motifs tibétains déclare également l’immortalité via la transcendance de l’esprit du corps.

Plan du site