Liens Internet

Comment bien choisir votre bois de chauffage ?

Bois de chauffage

Le bois de chauffage est une source d’énergie confortable par ses agréments et par ses qualités écologiques. Puisqu’il existe de nombreuses variétés d’arbres dans la nature, alors les caractéristiques des buches sont très différentes. Il est donc impératif de faire le bon choix lors de l’achat pour optimiser les coûts, et pour profiter d’une chauffe agréable et efficace. Voici quelques conseils pour sélectionner des combustibles de qualité.

Opter pour les essences avec de fort pouvoir calorifique

Tous les bois ne sont pas valables pour le chauffage. Lors de l’achat du bois de chauffage, il est important de prendre en compte les essences du bois. Ils sont caractérisés par son pouvoir calorifique, de plus fort qu’au plus faible. On peut distinguer trois catégories de bois :

  • Bois de feuillus durs : charme, chêne, hêtre, frêne, orme, érable, châtaignier ;
  • Bois de feuillus tendres : bouleau, peuplier, platane, aulne, tilleul, saule ;
  • Bois résineux : épicéa, sapin, pin maritime ou pin sylvestre

En général, faire le choix de l’essence aura un impact direct sur la chaleur engendrée par la chaudière. Alors, parmi ces trois familles, on peut choisir laquelle ?

Si le bois est plus dur, il dégagera plus de la chaleur, et il brûlera sans problème. En début de feu, il est conseillé d’utiliser des bois tendres pour un allumage rapide avec des belles flammes, et après mettez des bois plus durs. Pourtant, n’utilisez pas les feuillus tendres en chauffe longue, car ils ne brûlent pas très longtemps et encrassent votre appareil. Formellement, les feuillus durs sont toujours les plus adaptés. Puisqu’ils ont du pouvoir calorifique très haut, lorsque vous les combinés avec une combustion longue grâce à la densité de leurs fibres. Pensez à régler souvent la quantité de bois dans votre cheminée ou votre poêle pour que le feu s’allume toujours. Au cas où vous voudriez remplir votre stockage de bois, n’hésitez pas à commander du bois de chauffage chez simplyfeu.com.

Connaître le taux d’humidité du bois

Durant le choix de votre bois de chauffage, n’oubliez pas son taux d’humidité, car c’est très important. Il existe aussi trois types de bois dans cette condition :

  • Bois vert : une humidité plus de 35 %, et un pouvoir calorifique est faible ;
  • Bois mi-sec : une humidité de 23 à 35 %, et un pouvoir calorifique est moyen ;
  • Bois sec : une humidité moins de 23 %, et un pouvoir calorifique est élevé.

Alors, lequel choisir ? Évidemment, il faut prendre le moins humide. Avec le bois sec, le feu démarre facilement, et les fumées ne polluent pas les tunnels d’évacuation. Ainsi, il a un meilleur rendement énergétique. Par contre, le bois humide perd encore une partie de ses capacités énergétiques. En effet, il ne peut pas dégager de la chaleur, car il doit évacuer l’eau en s’évaporant.

Et comment reconnaître le bois sec ? Voici quelques indices : il est très léger, fendillé, aucune trace de moisissures ni de champignons. Frappez deux bûches l’une contre l’autre, et elles feront du bruit pour repérer si elles sont sèches.

Vérifier l’origine et les dimensions du bois

L’achat du bois de chauffage se réalise en fonction du volume et non le poids, parce que le bois sec est moins lourd que le bois humide. Afin que le bois brûle parfaitement, pensez à utiliser des bûches courtes qui sont faciles à mettre à l’intérieur de votre poêle à bois ou de votre cheminée. Les dimensions sont mesurées de 20, 25, 30, 33, 40 jusqu’à 50 cm. Sur le marché, les bûches de petite taille sont plus chères que les grandes tailles, car elles représentent beaucoup d’avantages. Si vous cherchez des coûts plus avantageux, vous pourrez acheter les bûches fendues de longueur de 1 à 2 mètres, et ensuite coupez-les en tranches.

Concernant la provenance, il est indispensable d’utiliser du bois de chauffage, et non de certains bois de récupération comme des cageots, du bois échoué au bord de mer, du bois traité… Il est déconseillé de mettre de bois souillé dans votre poêle ou cheminée, parce qu’il contient des corrosifs et des produits chimiques. En tout cas, cette matière libère des substances toxiques dangereuses qui détruisent l’appareil et polluent la partie de votre demeure. Afin de déterminer la qualité du bois, il est mieux de choisir des bûches ou des granulés des bois auprès des professionnels certifiés. Une certification reste toujours une preuve de garantie sur la nature du bois, son niveau d’humidité, ainsi que son pouvoir calorifique. Un petit conseil, pour ne pas se déplacer si loin de chez, privilégiez donc les bois dans votre région.

Choisir le bois en fonction de l’appareil utilisé

Pour bien chauffer votre habitation, il faut savoir quel type de bois est adapté à votre appareil. En effet, vous devez prendre le bois de chauffage en fonction de son utilisation et de votre appareil, par exemple :

  • La cheminée ouverte : vous avez deux solutions, le charme ou le chêne, car il est préférable d’éviter les projections dans cet appareil.
  • La cheminée fermée ou poêle : lorsque vous utilisez ce dispositif pour un chauffage principal, prenez alors le charme ou le chêne aux meilleurs apports calorifiques. Mais pour un chauffage d’appoint à partir du poêle à bois, envisagez alors le châtaignier.
  • La chaudière : le chêne et le charme sont aussi compatibles pour ce dernier.
Quitter la version mobile