5 conseils pour une prestation d’épilation professionnelle irréprochable

épilation

Publié le : 28 juin 20237 mins de lecture

Être esthéticienne, c’est avoir à cœur de proposer à ses clientes des prestations d’épilation professionnelles et parfaites. Autrement dit, pas un poil ne doit rester sur la zone que la cliente veut voir glabre et lisse. Comment réussir une prestation d’épilation professionnelle irréprochable ? Voici 5 conseils à suivre.

Être attentif aux besoins et s’intéresser aux particularités de la cliente

Travailler dans le domaine de l’esthétique est souvent le fait de personnes qui s’intéressent énormément au bien-être des autres. Elles souhaitent que leur intervention permette à leur cliente d’oublier leurs complexes et les amène à se sentir bien dans leur peau.

Dans une société où l’apparence a beaucoup d’importance, il est essentiel, pour les hommes et les femmes, d’essayer de se conformer à un idéal. Pour être impeccable, les poils doivent, aujourd’hui, être domptés.

Faire appel à une esthéticienne permet généralement de s’occuper de ses poils en douceur. Cette professionnelle veille à bien comprendre les besoins de ses clientes. C’est habituellement la raison du succès d’un institut. Elle s’interroge toujours sur ce qui pousse une cliente à franchir la porte d’un centre esthétique.

Quel soin désire-t-elle ? Souhaite-t-elle se faire épiler les sourcils, les lèvres, les jambes, les bras, les aisselles ou le maillot ? Chaque zone doit être travaillée d’une façon bien particulière. C’est pour cette raison qu’il est essentiel de savoir ce que la cliente a en tête. Le mieux pour le découvrir est de discuter avec elle. Elle se livre fréquemment assez vite.

Définir quel est son type de peau et ses particularités est recommandé. Ces éléments sont déterminants dans le choix des techniques à employer. Cire, bande, pince à épiler : tous ces produits et outils existent avec différentes compositions ou formes. Il est d’ailleurs possible d’en savoir plus ici.

Employer les bonnes techniques et s’adapter en permanence

Être esthéticienne s’apprend et nécessite des heures de formation. Il existe de nombreuses techniques d’épilation. Certaines font appel à des produits naturels comme l’épilation à la cire chaude, tiède ou froide. D’autres utilisent des outils singuliers comme la lumière pulsée.

Toutes ces techniques nécessitent des gestes professionnels précis. Lors d’une épilation professionnelle à la cire, l’esthéticienne doit veiller à sélectionner une cire adaptée à la peau de sa cliente. Si elle est allergique à la colophane, il est impératif de sélectionner une cire qui ne contient pas cet ingrédient.

Il existe divers types de cires. Certaines peuvent être employées sur les jambes ou les bras. D’autres sont spécifiquement formulées pour être utilisées sur des zones telles que le visage, les aisselles ou le maillot. Des bandes de tissu sont parfois nécessaires pour retirer la cire, mais ce n’est pas forcément vrai. Souvent, la cire chaude se retire seule une fois qu’elle a refroidi.

L’esthéticienne doit parfaitement connaître les techniques qui permettent de retirer ces différentes cires sans causer de douleur à la cliente. Tirer d’un coup sec semble évident, mais il faut que le geste soit précis et bien orienté.

S’il reste des poils après le passage de ces bandes de cire, l’esthéticienne va rarement repasser de nouvelles bandes afin d’éviter d’irriter l’épiderme. Elle préfère généralement employer une pince à épiler dans le but de retirer les derniers poils restants.

En ce qui concerne, l’épilation à la lumière pulsée, l’esthéticienne sait qu’elle n’est pas destinée à tout le monde. Les femmes aux cheveux blonds ne sont habituellement pas de bonnes candidates, car leurs poils ne tranchent pas assez sur leur peau.

Sélectionner une pince à épiler professionnelle

La pince à épiler est un outil que tout le monde possède. Depuis la plus haute antiquité, elle sert à une épilation précise et nette. Il n’existe pas une pince à épiler professionnelle : elles sont légion. Pince à épiler biseautée, crabe, pointue, carrée : chacune de ces pinces est utile à l’esthéticienne.

  • la pince à épiler biseautée : elle sert pour l’épilation du visage et des zones sensibles. C’est la pince à épiler des zones qui demandent de la minutie. Elle est idéale pour obtenir une ligne de sourcils parfaite.
  • la pince à épiler crabe : elle sert pour des finitions impeccables. Elle est facile à prendre en main et permet à celle qui la manipule d’arracher facilement les derniers poils.
  • la pince à épiler carrée : cette pince à épiler permet de retirer les poils drus et leurs bulbes. Les professionnels s’en servent pour éliminer les poils tenaces.
  • la pince à épiler pointue : cette pince, qui sert à s’occuper des poils incarnés, est d’une grande aide après certaines épilations professionnelles telles que l’électrolyse.

Il est possible de trouver toutes ces pinces à épiler chez un fournisseur ou un grossiste. Elles mesurent entre 8 et 15 cm. Les esthéticiennes choisissent généralement la taille de pince qui convient à leurs mains. Elles peuvent ainsi s’en servir plus aisément.

En ce qui concerne le matériau dans lequel elles sont réalisées, il peut s’agir de métal ou de plastique. Choisir entre eux peut s’avérer difficile, mais relève surtout d’un choix personnel. L’esthéticienne se doit de prendre l’outil qui est le mieux pour sa pratique. Elle va privilégier la pince qui se comporte le mieux entre ses mains et celle qui correspond à la diversité de ses actes. Elle peut aussi opter pour différentes pinces et les utiliser, tour à tour, en fonction de ce qu’elle a à faire.

S’intéresser à ses clientes, définir leurs singularités, maîtriser les bonnes techniques, s’adapter à chaque personne et détenir des pinces à épiler en adéquation avec des usages spécifiques sont les cinq conseils à suivre lorsque l’on est esthéticienne. Ils permettent de favoriser une excellente relation avec les clientes et la renommée d’un institut.


Plan du site